Nos projets

Le projet AE+6 vise à renforcer la résilience des petits exploitants agricole dans les zones arides du Sahel dans trois pays : Burkina Faso, Mali et Sénégal.

Au Mali le projet va intervenir dans le cercle de Tominian dans les communes de : Diora, Mandiakuy, Mafouné, Fangasso, Koula et Lanfiala.

Le projet est financé sur 18 mois par le «Partenariat Mondial pour la Résilience en anglais Global Resilience Partnership (GRP)» qui est une initiative soutenue par l’Agence américaine pour le développement internationale (USAID), la Fondation Rockefeller et l’Agence suédoise de développement international (Sida). La coordination globale du projet AE+6 est assurée par Groundswell International, une ONG américaine et mis en oeuvre dans les trois pays par : Association Nourrir Sans Détruire ANSD au Burkina Fao, Sahel Eco au Mali, et Agrécol Afrique au Sénégal.

L’approche du projet est basée sur :

–      La transformation des pratiques agricoles existantes au moyen de l’agro-écologie (AE)

–      L’Intégration des stratégies permettant d’aborder les questions suivantes:

  • 1) des stratégies efficaces de mise à l’échelle
  • 2) la nutrition ;
  • 3) l’autonomisation des femmes ;
  • 4) l’équité sociale ;
  • 5) la diversification (non agricole) des moyens de subsistance des femmes via l’épargne et le crédit ;
  • 6) prise en compte de la réduction des risques de catastrophe  dans la gouvernance locale;

Les résultats attendus du projet sont :

  • les systèmes agricoles locaux deviennent plus productifs, diversifiés, durables, résilients et sensibles au genre et à la nutrition; ils contribuent également à la régénération des ressources naturelles (sols, arbres, eau, couvert végétal).
  • les femmes des ménages les plus vulnérables ont des revenus plus importants, un contrôle  sur les ressources productives, un risque réduit et plus de voix dans la prise de décision (autonomisation)
  • les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 5 ans des ménages les plus pauvres améliorent leur diversité alimentaire et état nutritionnel,
  • les institutions de gouvernance locales ont des capacités renforcées pour soutenir les groupes les plus pauvres et les plus vulnérables au sein des communautés dans la réduction de leurs risques et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Pour plus d’information contacter Sahel Eco Hamdallaye ACI 2000, Rue 402, Porte 9, 03 BP 259, Tel : (223) 20 29 30 04, Bamako, Mali, Email:  saheleco@afribonemali.net, site web : www.saheleco.org.

Titre du projet : Reverdir Mopti

Objectif de développement :

Contribuer à la séquestration du carbone et ainsi l’atténuation des effets des changements climatiques, la préservation du fragile équilibre des écosystèmes ruraux et l’amélioration de la qualité de vie au Mali.

Durée du projet : 39 mois (octobre 2012 à Décembre 2015).

Zones d’intervention:

Bankass, Koro, Bandiagara.

Partenaires du programme

Union Européenne, Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République du Mali, « Alliance Globale sur les Changements Climatiques-AGCC », l’ONG britannique Tree-Aid.

Voir détails du projet…

Titre du projet : Reverdir Ségou

Objectif de développement

Contribuer à la séquestration du carbone par le biais de l’amélioration de la couverture ligneuse du Mali à travers des actions ciblées de végétalisation du terroir.

Durée du projet : Le projet couvre la période Mars 2013-Février 2017.

Localisation :

Le projet « Reverdir Ségou» dans 46 villages des communes de Mandiakuy, Mafouné, Diora, Koula, Lanfiala et Fangasso dans le cercle de Tominian.

Partenaires du programme

Le projet est financé par Tree Aid. Le service de cantonnement des Eaux et Forêts de Tominian, les comités de reboisements et les bureaux des deux coopératives font le suivi des activités de reboisement individuelles et collectives avec le Conseiller GRF

Voir détails du projet…

Titre du projet : TREES FOR LIVELIHOODS (T4L)

Objectif de développement

Le projet TREES 4 LIVELIHOODS vise à  accroitre la sécurité alimentaire, réduire la pauvreté et renforcer la résilience aux chocs et changements climatiques à long terme en renforçant les compétences locales et la capacité de gérer les terres agricoles et les ressources forestières de manière plus durable et productive

Durée du projet : Le projet T4L a une durée de 4 ans (Juillet 2013- Juin 2017).

Localisation :

Le projet intervient dans 29 villages dans les communes de Konna, Borondougou, Koubaye et OuroModi dans le cercle de Mopti.

Partenaires du programme

Big Lottery et la Fondation Internationale de l’Arbre (ITF)

Voir détails du projet…

Titre du projet: Programme de Développement des Terres Arides (DRYDEV)

Objectif

Un Programme Conduit par les Producteurs Visant à Améliorer la Gestion de l’Eau, la Sécurité Alimentaire et le Développement Economique des Terres Arides au Burkina Faso, au Mali, au Niger, en Ethiopie et au Kenya.

Détails du programme…

Titre du projet: Projet Agro écologie plus Six (AE+6) pour le renforcement de la résilience des petits exploitants agricoles dans les zones arides  du Sahel

Objectif

Le projet AE+6 vise à renforcer la résilience des petits exploitants agricole dans les zones arides du Sahel dans trois pays : Burkina Faso, Mali et Sénégal.

Au Mali le projet va intervenir dans le cercle de Tominian dans les communes de : Diora, Mandiakuy, Mafouné, Fangasso, Koula et Lanfiala.

Voir détails du projet..

Titre du projet : TREES FOR LIVELIHOODS (T4L)

Présentation sommaire:

Les populations du Mali en général et celle du cercle de Mopti en particulier sont à environ 80%  dépendants de la production agro-sylvo-pastorale et halieutique, donc très vulnérables aux chocs et changements climatiques.

Des études récentes indiquent que la crise actuelle est fondamentalement due à un affaiblissement de la résilience des ménages dans un contexte de niveaux élevés d’insécurité chroniques alimentaire, de pauvreté et de malnutrition.

Le Renforcement de cette résilience exige des réponses qui vont au-delà de l’aide alimentaire d’urgence pour s’attaquer aux causes sous-jacentes à long terme tels que les pratiques non durables d’utilisation des terres, la déforestation et la baisse de fertilité des sols.

C’est pour cela que l’ONG SAHEL ECO en partenariat avec L’INTERNATIONALE TREE FOUNDATION (ITF) veut mettre en œuvre « Le projet TREES 4 LIVELIHOODS » pour contribuer à renforcer les moyens de subsistance des communautés.

Objectif de développement:

Le projet TREES 4 LIVELIHOODS vise à  accroitre la sécurité alimentaire, réduire la pauvreté et renforcer la résilience aux chocs et changements climatiques à long terme en renforçant les compétences locales et la capacité de gérer les terres agricoles et les ressources forestières de manière plus durable et productive

Résultats attendus:

Résultat 1: Les petits exploitants agricoles des communes de  KONNA et BORONDOUGOU ont adopté des pratiques plus durables de gestion des terres, dans le but de restaurer la couverture forestière, réduire l’érosion et améliorer la fertilité des sols.

Résultat 2: Les autorités municipales et traditionnelles des communes de KONNA et BORONDOUGOU s’accordent à mettre en œuvre des plans d’investissement pour restaurer le potentiel productif de 55 hectares de terres fortement dégradées, et augmenté l’accès des communautés défavorisées.

Résultat 3: les communautés défavorisées travaillent de concert avec les autorités municipales et traditionnelles pour développer et mettre en œuvre une feuille de route vers une gestion plus durable et inclusive de la forêt KOUBAYE conduisant à une plus grande implication dans la gestion des forêts et, à plus long terme, un meilleur accès aux ressources forestières améliorées.

Résultat 4: Les femmes dans les villages du projet dans les 4 communes concernées, qui récoltent, transforment et commercialisent les PFNL, ont amélioré leur organisation, leurs  compétences et l’accès aux marchés et commence à gérer les arbres dont ils dépendent, par conséquent, l’augmentation des revenus et de la sécurité d’accès

Partenaires du programme:

Les partenaires financiers du projet sont Big Lottery et la Fondation Internationale de l’Arbre (ITF)

Durée du projet : Le projet T4L a une durée de 4 ans (Juillet 2013- Juin 2017).  |  Budget : 394 548 750 Fcfa

 

Un Programme Conduit par les Producteurs Visant à Améliorer la Gestion de l’Eau, la Sécurité Alimentaire et le Développement Economique des Terres Arides au Burkina Faso, au Mali, au Niger, en Ethiopie et au Kenya

shael ecoLe Programme de Développement des Terres Arides (DRYDEV) est une initiative quinquennale (Août 2013-Juillet 2018)      financée par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) des Pays-Bas. La coordination globale est assurée par le Centre  Mondial sur l’Agroforesterie (ICRAF). Le programme DRYDEV est conçu pour apporter un appui utile et contextuellement  approprié aux petits producteurs agricoles des zones arides sélectionnées au Burkina Faso, au Kenya, au Niger, en Ethiopie  et  au Mali.

Il cherche à contribuer de manière considérable à la réalisation d’une vision selon laquelle les ménages résidant dans ces  zones auront fait le passage de l’agriculture de subsistance et de l’aide d’urgence au développement rural durable.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d’établirun équilibre optimal entreles connaissances desagriculteurs et les priorités des experts. L’identification et lamise en œuvred’interventions appropriéespour apporter un changementdurable dansune communauté particulièresuppose l’implicationde la population locale. Tout aussi importants sontlesprincipesd’inclusion et deprocessus debas en haut (bottom-up).

Au Mali, il est mis en œuvre par Sahel Eco qui en assure le lead, AMEPPE, AMEDD et OXFAM America. La mise en œuvre du programme bénéficie actuellement de l’accompagnement et orientation des partenaires stratégiques comme DNEF, AEDD, DNA, IER.

Le programme s’est définit une démarche d’intervention qui cherche àsoutenir les options poursuivies par les agriculteurs, quisont informées par lesréalités locales et répondants à leurspropres priorités (OxC).

Les domaines d’intervention du programme portent sur :

  • Gestion des Ressources Naturelles au niveau Sous-bassins (GRN)
  • Gestion de l’eau et des sols dans les exploitations agricoles
  • Production des Denrée Agricoles
  • Amélioration de l’Accès au Marché
  • Mise en relation avec les services financiers
  • G
  • Planification, M & E, et mise à l’échelle de l’apprentissage
  • Analyse & influence des politiques

Le projet intervient dans  les régions de :

  • Sikasso, dans les communes de Menamba 1, Kifosso1, Koumbia (cercle de Yorosso) ;
  • Ségou dans les communes de Cinzana (cercle de Ségou) ; Tominian, Mandiakuy (cercle de Tominian)
  • Mopti, dans les communes de Bara-Sara et Soroly (cercle de Bandiagara) ; Ségué, Kani-Bonzon (cercle de Bankass)

Titre du projet : Reverdir Ségou

Présentation sommaire:

Le projet « Reverdir Ségou » s’inscrit dans le cadre de la séquestration du carbone à travers l’amélioration de la couverture ligneuse. Sa mise en œuvre basée sur une approche novatrice en matière de végétalisation des terroirs,  consistera à exploiter les opportunités qu’offrent les arbres en termes de services sociaux et/ou productifs

Les groupes cibles concernés par l’action du projet sont les collectivités locales, les associations et organisations paysannes notamment les  groupements d’hommes, de femmes, de jeunes,  les pépiniéristes (privés et villageois). Les bénéficiaires finaux sont non seulement les ménages dont l’agriculture pluviale constitue la principale source de subsistance, spécifiquement les femmes déjà engagées ou intéressées par la récolte, la transformation et/ou la commercialisation des PFNL (Produits Forestiers Non Ligneux) mais aussi de manière plus générale toutes les populations des villages et des communes concernées par le projet. Ces différents acteurs ont pris conscience de la nécessité de préserver leur environnement à travers des actions de reboisement, de mise en défens,  mise en place de conventions locales dans certaines localités et de développement d’activités génératrices de revenus autre que le bois et le charbon de bois afin de diminuer la pression sur les ligneux

Objectif de développement:

Contribuer à la séquestration du carbone par le biais de l’amélioration de la couverture ligneuse du Mali à travers des actions ciblées de végétalisation du terroir

Objectifs immédiats:

Végétalisation des terroirs réalisée par un changement social et environnemental des populations à la base (villages et communes)

Résultats attendus:

Résultat 1 : Tous les résidents des villages cibles ont pris conscience de la dégradation de leur environnement et développent des actions de restauration de la végétation ligneuse

Résultat 2 : Au moins 320 000 arbres seront plantés dans 70 villages en plantation privées, communautaires, et d’enrichissement des mises en défens et 10 hectares par commune de mise en défens contribuant à la séquestration du carbone de l’air.

Résultat 3 : Un système de gestion concertée des ressources naturelles opérationnel avec l’existence des conventions communales de gestion des ressources naturelles dans 10 communes

Résultat 4 :   Au moins 3 forêts communales ou intercommunales sont aménagées dans les deux cercles d’intervention du projet.

Partenaires du programme:

Le projet est financé par Tree Aid. Le service de cantonnement des Eaux et Forêts de Tominian, les comités de reboisements et les bureaux des deux coopératives font le suivi des activités de reboisement individuelles et collectives avec le Conseiller GRF

Durée du projet : Le projet couvre la période Mars 2013-Février 2017  |  Budget : 60 801 978 FCFA