Titre du projet : TREES FOR LIVELIHOODS (T4L)

Présentation sommaire:

Les populations du Mali en général et celle du cercle de Mopti en particulier sont à environ 80% dépendants de la production agro-sylvo-pastorale et halieutique, donc très vulnérables aux chocs et changements climatiques.

Des études récentes indiquent que la crise actuelle est fondamentalement due à un affaiblissement de la résilience des ménages dans un contexte de niveaux élevés d’insécurité chroniques alimentaire, de pauvreté et de malnutrition

Le Renforcement de cette résilience exige des réponses qui vont au-delà de l’aide alimentaire d’urgence pour s’attaquer aux causes sous-jacentes à long terme tels que les pratiques non durables d’utilisation des terres, la déforestation et la baisse de fertilité des sols.

C’est pour cela que l’ONG SAHEL ECO en partenariat avec L’INTERNATIONALE TREE FOUNDATION (ITF) veut mettre en œuvre « Le projet TREES 4 LIVELIHOODS » pour contribuer à renforcer les moyens de subsistance des communautés.

Objectif de développement:

Le projet TREES 4 LIVELIHOODS vise à accroitre la sécurité alimentaire, réduire la pauvreté et renforcer la résilience aux chocs et changements climatiques à long terme en renforçant les compétences locales et la capacité de gérer les terres agricoles et les ressources forestières de manière plus durable et productive

Résultats attendus:

Résultat 1: Les petits exploitants agricoles des communes de KONNA et BORONDOUGOU ont adopté des pratiques plus durables de gestion des terres, dans le but de restaurer la couverture forestière, réduire l’érosion et améliorer la fertilité des sols

Résultat 2: Les autorités municipales et traditionnelles des communes de KONNA et BORONDOUGOU s’accordent à mettre en œuvre des plans d’investissement pour restaurer le potentiel productif de 55 hectares de terres fortement dégradées, et augmenté l’accès des communautés défavorisées.

Résultat 3: les communautés défavorisées travaillent de concert avec les autorités municipales et traditionnelles pour développer et mettre en œuvre une feuille de route vers une gestion plus durable et inclusive de la forêt KOUBAYE conduisant à une plus grande implication dans la gestion des forêts et, à plus long terme, un meilleur accès aux ressources forestières améliorées.

Résultat 4: Les femmes dans les villages du projet dans les 4 communes concernées, qui récoltent, transforment et commercialisent les PFNL, ont amélioré leur organisation, leurs compétences et l’accès aux marchés et commence à gérer les arbres dont ils dépendent, par conséquent, l’augmentation des revenus et de la sécurité d’accès

Partenaires du programme:

Les partenaires financiers du projet sont Big Lottery et la Fondation Internationale de l’Arbre (ITF)

Durée du projet : Le projet T4L a une durée de 4 ans (Juillet 2013- Juin 2017). | Budget : 394 548 750 Fcfa

drydev1Un Programme Conduit par les Producteurs Visant à Améliorer la Gestion de l’Eau, la Sécurité Alimentaire et le Développement Economique des Terres Arides au Burkina Faso, au Mali, au Niger, en Ethiopie et au Kenya

Le Programme de Développement des Terres Arides (DRYDEV) est une initiative quinquennale (Août 2013-Juillet 2018) financée par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) des Pays-Bas. La coordination globale est assurée par le Centre Mondial sur l’Agroforesterie (ICRAF). Le programme DRYDEV est conçu pour apporter un appui utile et contextuellement approprié aux petits producteurs agricoles des zones arides sélectionnées au Burkina Faso, au Kenya, au Niger, en Ethiopie et au Mali.

Il cherche à contribuer de manière considérable à la réalisation d’une vision selon laquelle les ménages résidant dans ces zones auront fait le passage de l’agriculture de subsistance et de l’aide d’urgence au développement rural durable.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d’établirun équilibre optimal entreles connaissances desagriculteurs et les priorités des experts. L’identification et lamise en œuvred’interventions appropriéespour apporter un changementdurable dansune communauté particulièresuppose l’implicationde la population locale. Tout aussi importants sontlesprincipesd’inclusion et deprocessus debas en haut (bottom-up).

Au Mali, il est mis en œuvre par Sahel Eco qui en assure le lead, AMEPPE, AMEDD et OXFAM America. La mise en œuvre du programme bénéficie actuellement de l’accompagnement et orientation des partenaires stratégiques comme DNEF, AEDD, DNA, IER.

Le programme s’est définit une démarche d’intervention qui cherche àsoutenir les options poursuivies par les agriculteurs, quisont informées par lesréalités locales et répondants à leurspropres priorités (OxC).

Les domaines d’intervention du programme portent sur :

Gestion des Ressources Naturelles au niveau Sous-bassins (GRN)drydev2
Gestion de l’eau et des sols dans les exploitations agricoles
Production des Denrée Agricoles
Amélioration de l’Accès au Marché
Mise en relation avec les services financiers
G
Planification, M & E, et mise à l’échelle de l’apprentissage
Analyse & influence des politiques
Le projet intervient dans les régions de :

Sikasso, dans les communes de Menamba 1, Kifosso1, Koumbia (cercle de Yorosso) ;
Ségou dans les communes de Cinzana (cercle de Ségou) ; Tominian, Mandiakuy (cercle de Tominian)
Mopti, dans les communes de Bara-Sara et Soroly (cercle de Bandiagara) ; Ségué, Kani-Bonzon (cercle de Bankass)